Comment faire des photos d'étoiles ?


Genre nouveau mais difficile à appréhender, la photo d’étoiles implique un matériel parfois très spécialisé, et quelques connaissances scientifiques. Voici quelques conseils pour bien démarrer.

Que prendre en photo ?

Genre de la photographie qui s’est beaucoup démocratisé depuis la hausse des compétences des capteurs numériques, l’astrophotographie consiste à faire des images de différents corps célestes.

La liste des sujets possibles est assez longue :

  • la Voie Lactée
  • certaines constellations
  • notre satellite : la Lune
  • des étoiles filantes
  • des satellites artificiels
  • le ciel profond

Matériel

Pour les débutants :

  • un boîtier débrayable en mode manuel, avec un retardateur, suffisamment récent (moins de 10 ans)
  • un objectif à focale plutôt courte (inférieure à 50mm), et surtout lumineuse (valeur d’ouverture inférieure ou égale à 2.8)
  • un trépied

 

Pour les confirmés :

  • un boîtier Full-Frame avec blocage du miroir en position haute
  • pour les optiques, des focale variables selon votre sujet, mais des ouvertures inférieures à 2.8
  • un trépied
  • une télécommande autorisant l’utilisation du mode BULB
  • éventuellement, une monture de suivi

Quels réglages utiliser ?

L’astrophotographie compte parmi les genres les plus exigeants avec le matériel, vous obligeant à le pousser dans ses extrêmes limites. Vous serez obligé d’utiliser le mode manuel (M sur la molette de sélection située au-dessus de votre boîtier).

Temps de pose : entre 5 et 30 secondes, selon la focale. Plus la focale sera grande, plus la rotation de la Terre sera visible, et les étoiles ne seront plus des points, mais des traits. Par exemple, un temps de pose adapté à une focale de 14mm est 30 secondes. Mais à 300mm, on passe à 5 secondes !
Ouverture : la plus grande possible.
Sensibilité :  entre 1 600 ISO et 4 000 ISO, selon la capacité de votre appareil à monter en sensibilité.
Mise au point : manuelle. Utilisez le Liveview : trouvez une étoile très lumineuse, zoomez dessus via la loupe de l’écran, et faites le point manuellement dessus. Ce réglage sera utilisable dans tous les cas.
Type de fichier : le traitement (obligatoire) de l’image suite à la prise de vue vous oblige à utiliser le RAW, plus permissif au développement. Vous pourrez notamment modifier la balance des blancs sans altérer votre fichier.

Image simple réalisée avec une focale de 24 millimètres, une ouverture de f/2.8 et un temps de pose de 30 secondes.

Sur le terrain

Préparer votre séance en vérifiant tout d’abord la météo (le ciel doit être dégagé), mais également les sources de pollution lumineuse (via ce site). De plus, faites attention à la Lune : si vous souhaitez faire des images du ciel profond, ou même simplement d’étoiles filantes ou de la Voie Lactée, sa clarté peut grandement influencer vos images. Préférez sa phase morte pour faire vos photos.

Dans ce cas, je voulais intégrer un satellite dans l’image. Il m’a fallu attendre une nuit sans lune, durant une saison où la Voie lactée est positionnée de façon judicieuse par rapport au paysage, et attendre le passage d’un satellite à l’endroit désiré.

Traitement des images

Voici les points à améliorer :

  • balance des blancs
  • accentuation
  • vignettage
  • aberrations chromatiques

Cours photo, stages et ateliers

Si vous souhaitez progresser en pratiquant, des sorties photos sont organisées tous les mois. Des thèmes différents sont proposés. Le nombre de places est limité, inscrivez-vous vite !

Découvrez les cours